La Transcévenole, sujet d’improvisation musicale

L’inachevé, cet espace qui offre à l’imaginaire, la possibilité de remplir les lacunes.

En arrivant aux Monts d’Ardèche, la vue sur le viaduc de la Recoumène fascine et émerveille. Ce pont fait partie de la Transcévenole, une voie ferrée qui devait relier le Puy (Haut-Loire) à Aubenas (Ardèche). Notre résidence aux Monts-Ardèche a été conçue comme un hommage à cette ligne, qui offre aujourd’hui aux randonneurs et marcheurs, un parcours de 26 km d’une beauté exceptionnelle.  

Pendant les trajets journaliers entre le Moudeyres, Monastier et Laussone, à chaque apparition de la Recoumène, j’était surprise avant d’être prisepar la contemplation esthétique. Ce pont ferré n’a jamais vu passer un train, sa vraie destinée : être exposée dans un musée a ciel ouvert, se montrant à nous tous pour notre simple plaisir.

Comme instrumentiste, il arrive que l’on nous donne des thèmes musicaux pour improviser. Il s’agit d’un jeu qui peut être très amusant, de créer des variations plus ou moins éloignées du thème original. Il peut aussi être vécu comme un défi, jusqu’à où peut aller l’imaginaire à partir d’un élément reconnaissable. Mon thème était clair, même si au début je ne savais pas encore sous quelle forme il allait se transformer en musique.

Pour plus d’information à propos de la Transcévenole et les deux marches annuelles ici.

Viaduc fini avec route, image d’archive, Musée de la Transcévenole